Près d’un tiers des restaurants de Paris ont un « bon » niveau d’hygiène

La direction générale de l’Alimentation (DGAL) a entrepris de juillet à décembre des contrôles d’hygiène dans 1500 restaurants à Paris, indiquant qu’il n’y a que 34% des enseignes parisiennes qui ont un « bon » niveau.

Ayant effectué des contrôles pendant six mois à Paris, la direction générale de l’Alimentation (DGAL), indique qu’il n’y a que  » 34% des établissements qui ont bénéficié d’un niveau d’hygiène « bon ». Un peu plus de la moitié se sont vus octroyé la mention « acceptable » et 8 % pour la mention  »à améliorer » », explique l’association nationale des consommateurs CLCV, étudiant des résultats de contrôles parus dans Le Parisien.

La note « à améliorer » indique que « les établissements sont sommés de faire à des mesures correctives », continue la CLCV, jugeant que « ces résultats ne peuvent pas rassurer les consommateurs ».

D’après l’association, dans Paris il y a environ 13 600 restaurants, d’après des chiffres de 2013. « Nous n’avons que des résultats des contrôles de presque 11% des restaurants de Paris », précise la CLCV. Ces vérifications, effectuées pendant six mois, représentent une première étape du test de la DGAL, qui est soumis au ministère de l’Agriculture et contrôle la sécurité des assiettes françaises. Questionné sur la suite cette instruction, le ministère de l’Agriculture n’avait pas fourni de réponse. Ce qui est vrai, c’est que la CLCV pense que ces résultats ne « sont pas approuvables et souhaite un affermissement des contrôles au niveau des restaurants ».

Les professionnels voient rouge

D’après Hubert Jean, président de la section restauration de l’Umih (l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie), « ces tests de contrôles peuvent réévalués. Le niveau « acceptable » peut être donné à un restaurant qui ne n’affiche en fait que des défauts infimes, qui ne devraient pas le placer dans cette catégorie », déplore-t-il.

D’autre part, l’association indique que « le dévoilement des résultats des contrôles officiels dans les restaurants est déjà utilisé dans certains pays ou villes.

Mais, il n’ya qu’un tiers des restaurants de la capitale qui obtienne un « bon » niveau d’hygièneafp.com/Lionel Bonaventure


Marie

Notre chère Marie

Voir tout ses articles

Ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de... trop tard :'(


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/fmrfze/analytiquedelaliment.fr/wp-includes/functions.php on line 4609