Plusieurs marques de viande ne fournissent aucune information sur leur origine

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a dévoilé une étude qui dénonce l’absence de transparence des produits fait à base de viande en ce qui concerne leur origine. Après l’affaire portant sur un produit inattendu en 2012, les acheteurs sont plus vigilants.

Trois ans après la découverte de la viande de cheval dans des lasagnes au bœuf, les consommateurs affichent de plus en plus leur vigilance par rapport à ce qu’ils consomment comme nourriture, notamment la viande. Dans une étude divulguée par l’UFC-Que Choisir le 8 février, 245 étiquettes de viande de bœuf, de porc et de poulet de 13 grandes marques nationales ont été examinées.

Aucune information sur certains produits

L’étude menée par l’association a permis de prouver que les entreprises ne font aucun effort pour aider les consommateurs, depuis le choc des lasagnes à la viande de cheval de 2012. Selon Olivier Andrault, responsable de mission alimentaire pour l’UFC-Que Choisir, 74% de la viande de poulet produite en France obéit plus ou moins aux exigences de traçabilité. Pour le porc, on touche les 57%, et pour finir, le bœuf clôture la liste avec ses 30%. Nonobstant cela en classant les chiffres, on parvient toujours à 54% de viande dont l’étiquetage est délibérément obscur.

De grandes marques compromises

Poursuivant avec l’étude de l’UFC-Que Choisir, pour dire que dans cette omission, les produits les plus touchées par la désinformation, les sandwichs sont les plus accusés dans le domaine de traçabilité. En fait, aucune information n’est fournie concernant l’origine de 92% des jambons placés entre nos deux tranches de pain. C’est la même pour la sauce bolognaise avec la viande de bœuf. Il n’y a que la moitié de ce genre de produits qui dispose d’informations sur l’origine de la viande. Olivier Andrault demande tout de même de faire attention aux mentions “origine française”, “traçabilité garantie” ou encore “choisi avec soin” qui ne sont qu’utopiques.

Grâce aux recherches entreprises par l’association de consommateurs ont permis de reconnaître les marques qui respectent l’étiquetage sur les origines de la viande et celles qui ne s’y appliquent pas.


Marie

Notre chère Marie

Voir tout ses articles

Ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de... trop tard :'(


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/fmrfze/analytiquedelaliment.fr/wp-includes/functions.php on line 4609