Les phosphates de la viande qui font vieillir.

L’étude qui nous intéresse ici se passe en Glasgow. Dans cette ville, l’espérance de vie est très variée et il y a un grand écart entre les différentes communautés riches et les plus défavorisées en ce qui concerne le taux de morbidité.

Cette situation préoccupante et l’inégalité entre les différentes classes sociales (riches et pauvres) a motivé l’intérêt de cette étude.

En fait, les chercheurs ont voulu mettre en évidence l’importance de l’apport alimentaire sur la santé. Les conclusions de cette étude ont été publiées dans la revue Aging.

Ces conclusions ont mis en cause les effets nuisibles des phosphates alimentaires présents dans la viande rouge et autres produits transformés sur la santé et plus précisément sur la fonction rénale. La grande quantité de phosphates contenus dans les aliments que nous consommons seraient à l’origine de l’accélération du vieillissement et la cause principale de certaines maladies.

L’étude a été réalisée sur un échantillon de 666 personnes et a permis à ces chercheurs d’en savoir un peu plus sur lce qu’apporte les aliments composés de PI (phosphate inorganique). On savait déjà l’impact de l’hyperphosphatémie sur les animaux.

L’hyperphosphatémie chez l’animal est un accélérateur de vieillissement et aussi de progeria. En faisant cette expérience chez l’homme, ils ont pu prouver qu’un apport trop élevé en phosphate inorganique est l’une des causes du vieillissement trop rapide de certaines personnes qui naturellement aiment consommer de la viande rouge et les produits transformés.


Marie

Notre chère Marie

Voir tout ses articles

Ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de... trop tard :'(


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/fmrfze/analytiquedelaliment.fr/wp-includes/functions.php on line 4609