Nutrition : végétarien ou végétalien?

La surveillance de la nutrition fait partie des grandes tendances de ces dernières années. Si certaines personnes choisissent de suivre un régime alimentaire particulier par conviction personnelle, d’autres le font pour une alimentation plus saine. Quelque soit la motivation principale, il existe plusieurs régimes alimentaires différents, en fonction des choix de chacun.

Végétarien ou végétalien?

Ces deux termes sont quasi similaires et pourtant les aliments proscrits ne sont pas les mêmes. On peut résumer en quelques mots les différences entre un régime végétarien et végétalien.
Le régime végétarien se traduit par une non consommation de viande, de poisson et de fruits de mer. Pour certains, la non consommation s’arrête à la viande blanche et rouge, et peuvent se nourrir de produits de la mer. On considère donc ce régime comme un semi-végétarisme.
Le végétalien, quant à lui, bannit également les autres produits d’origine animale. En effet, les oeufs ou encore les produits laitiers d’origine animal sont supprimés d’un régime végétalien. La consommation alimentaire se limite donc à tous les produits d’origine totalement végétale : légumes, fruits, racines, céréales, huiles végétales, lait de soja ou de coco,…
Le végétalisme est donc plus approfondie dans le rejet des aliments d’origine animale que le végétarisme. Chaque régime alimentaire est propre aux envies, choix et convictions de chaque individu.

Vegan

Dans les tendances de régies alimentaires, le véganisme a fait sa révélation il y a quelques années et connaît aujourd’hui de nombreux adeptes. Le principe du « vegan » ne se limite pas seulement à une surveillance alimentaire, il s’agit d’un concept de vie. En effet, les personnes suivant cette philosophie sont très vigilants concernant la souffrance animale. Tout ce qui est issu de l’exploitation animale est rejeté, notamment au niveau du textile par exemple. Les matériaux comme la laine ou encore le cuir sont mis de côté car considérés comme nocifs pour les animaux. Cela se poursuit aussi dans les produits de beauté. En effet, certains cosmétiques sont bannis car testés sur des animaux avant d’être validés pour la mise en vente pour les humains. Certaines enseignes de cosmétiques ont donc décidé de labelliser ce non-test sur les animaux pour créer des cosmétiques dits vegan.



Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/fmrfze/analytiquedelaliment.fr/wp-includes/functions.php on line 4609