Michel et Augustin arrivent dans tous les Starbucks américains

Après avoir créé un grand buzz pour qu’ils soient remarqués par le PDG de la chaîne de cafés, la marque parisienne est maintenant disponible dans plus de 7.600 magasins appartenant à l’enseigne.

Rappelons que cette occasionnelle opération avait été entamée par Michel et Augustin en juin passé. Se servant d’une demande de la chaîne de cafés américaine qui voulait recevoir des spécimens de biscuits de la PME française, Michel et Augustin, ces deux spécialistes en marketing de séparation, avaient réussi à entrer dans le bureau du PDG de Starbucks, Howard Schultz. « Il ne nous coûtait pas tellement plus cher d’envoyer deux émissaires en avion à Seattle que d’expédier notre colis par messagerie », a raconté Augustin Paluel Marmont, coprésident de l’entreprise. Pour faire impression au patron de Starbucks, les petits français avaient scénarisé leur voyage en Amérique sous la forme d’une légende aimable sur les réseaux sociaux, à suivre avec les mots-clés : #allezHowardunCafe. Évidemment très prompt, Howard Schultz avait alors reçu dans son bureau aux perturbateurs, avec entre leurs mains leurs biscuits et leurs webcams et certifié un référencement de la marque sur le marché américain. Évidemment, et malgré l’enflamme dispensé, l’entreprise a plus s’implanter sérieusement et de façon échelonnée.

Arrivée commerciale et marketing réussi

Six mois après et après avoir été visionnée par plus de 2,72 millions de d’internautes, les vidéos dédiées à leur aventure en Amérique sur Youtube, la marque Michel et Augustin est désormais disponible dans 7.624 cafés Starbucks, implantés dans 50 États américains. Pour tester le produit, Starbucks a fait six mois et ce, en deux temps, la qualité des produits et la fiabilité de l’enseigne française. « Nous avons d’abord déployé nos « Petits carrés à la queue leu leu » dans 25 magasins, ensuite dans 415 Starbucks à New-York, Indianapolis et Philadelphie », indique Augustin Paluel-Marmont, le co-fondateur de la PME française.


Marie

Notre chère Marie

Voir tout ses articles

Ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de... trop tard :'(


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/fmrfze/analytiquedelaliment.fr/wp-includes/functions.php on line 4609