Michel Bras « meilleur chef du monde » d’après une revue professionnelle

La revue Le Chef a désigné Bras, Gagnaire, Yamamoto, Ducasse et Fréchon comme étant les « chefs des chefs ».

Quand les chefs nomment les chefs. Michel Bras de Laguiole, Pierre Gagnaire de Paris, Seiji Yamamoto de Tokyo, Alain Ducasse installé à Monaco et Pascal Barbot à Paris forment le quinté gagnant d’un top des 100 meilleurs cuisiniers du monde indiqués par des chefs internationaux, d’après une annonce faite par la revue professionnelle Le Chef.

Il n’y a que les 528 chefs 2 et 3 étoiles Michelin de tous les continents qui peuvent prendre part à ce classement annuel et unique « des chefs par les chefs », classant « ceux qui défendent le mieux les valeurs de la profession en proposant une cuisine assurée et pour lequel, et pour avoir mangé chez lui ».

L’Aubrac honoré

Michel Bras, chef qui possède le restaurant Le Suquet à Laguiole, un restaurant fondé par sa mère en 1956, occupe la tête de ce classement pour sa « cuisine purifiée, courageuse, franche, naturelle et originaire de l’Aubrac ». Répondant aux questions du Figaro, l’homme avoue être « abasourdi » par ce prix « touchant, car provient du monde de la cuisine ». C’est d’ailleurs avec simplicité, qu’il explique qu’il n’est pas vraiment le meilleur cuisinier du monde.

Il remplace donc Pierre Gagnaire, qui s’était hissé à la première place du classement à l’occasion de la première édition en 2015, et qui se retrouve désormais à la seconde place cette année. De nombreux chefs rejoignent le Top 10 mondial à l’instar de Pascal Barbot, Emmanuel Renaut de Mégève, Benoit Violier le suisse, Martin Berasategui de Lasarte Oria, d’Espagne. La revue Le Chef explique que c’est l’unique baromètre de l’année de la profession, et quand les jugement des chefs sont fait par leurs égaux cela prouve qu’ils sont de vrais leaders et influenceurs.


Marie

Notre chère Marie

Voir tout ses articles

Ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de... trop tard :'(