Le plus grand accord de libre échange est enfin publié, le TPP de 12 grands pays

Après 5 ans de pénibles discussions, les détails du grand projet de zone de libre échange, le plus grand du monde, sont publiés ce jeudi 5/11/2015. Ce texte de l’accord de partenariat trans-pacifique (TPP) réunit 12 pays dont l’Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les Etats-Unis et le Vietnam. A noter que 40% de l’économie mondiale sont représentés par ces 12 pays.

Objet de l’accord et son enjeu politique

Cet accord a pour objectif de fixer les règles du commerce international et des investissements internationaux qui en découlent au 21ème siècle. La Chine est appelée à aligner ses propres règles avec celles proposées par cet accord. Ce TPP envisage une ouverture consistante des marchés des produits agricoles, notamment pour les USA, le Japon et le Canada, et ce, concernant le sucre, le bœuf, le riz et le fromage.

L’accord propose des mécanismes pour contrôler les contentieux susceptibles de saisir les gouvernements et les investisseurs étrangers. Les normes de protections des salariés et travailleurs sont requises par l’accord notamment adressé à des pays comme la Malaisie, le Mexique et le Vietnam.

L’accord touche d’autres secteurs sensibles qui n’étaient pas concernés par les précédents accords de même envergure, à savoir la propriété intellectuelle et les échanges de données.

Les réactions

Des organisations d’agriculteurs et d’éleveurs de certains pays, comme le Japon et le Canada, ont manifesté de résistance par rapport au teneur de l’accord, notamment par rapport à d’éventuelle concurrence de produit meilleur marché. La Nouvelle Zélande, en sa qualité de pays signataire, propose d’éventuelles révisions juridiques. Certains détails non publiés suscitent des accusations de faveurs à l’endroit des entreprises multinationales vis-à-vis des avantages des consommateurs qui risqueraient de protester le processus. Il a été annoncé que, dès que possible, le contenu intégral de l’accord sera publié afin que les analystes et les organisations non gouvernementales puissent étudier en profondeur les articles, pour lever toute suspicion.

D’autre part, les USA et l’UE comptent terminer l’accord TTIP de libre échange d’ici 2016.


Marie

Notre chère Marie

Voir tout ses articles

Ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de... trop tard :'(