Ibrahim Khalil ou l’intégration par la cuisine

Arrivé en 2012 en France de son Bangladesh natal, alors qu’il n’avait aucune connaissance de la langue française, Ibrahim Khalil a été primé meilleur apprenti de France et s’est vu remettre le Rabelais des jeunes talents.

C’est au Grand Rex pendant la cérémonie des Rabelais des jeunes talents qu’il fut récompensé par Mme Clotilde Valter, secrétaire d’État chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Cet événement récompense, les meilleurs apprentis à savoir, boulanger, charcutier, épicier, et autres…

Âgé de 20 ans, Ibrahim Khalil, est apprenti cuisinier, en bac pro à Médéric. Celui-ci a suivi une partie de sa formation en classe et une autre partie lors de plusieurs stages effectués en entreprise comme au Café de l’Homme, la brasserie chic du Trocadéro. Il fait aussi partie des «  meilleurs apprentis cuisiniers de France ».

Venu du Bangladesh

C’est en 2012, que Khalil est arrivé en France de son pays natal, le Bangladesh. « J’ai vu le jour à Comilla, un village situé entre Dacca et Chittagong. Suite aux soucis auxquels, font face, les Bangladais, Khalil a décidé d’émigré aidé par des passeurs qu’il a payé 10 000 euros. Mineur à cette époque, il a profité d’arriver en France pour demander l’asile.


Marie

Notre chère Marie

Voir tout ses articles

Ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de chocolat, ne me parlez pas de... trop tard :'(


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/fmrfze/analytiquedelaliment.fr/wp-includes/functions.php on line 4609